"Le Seigneur des Salauds: Ciel! Mon Bilbon!" #01

Publié le par LeDuo Comique

Elrond

Voici le première partie du film "parodique" "Le Seigneur des Salauds: Ciel! Mon Bilbon!"

Bon visionnage !

Vous trouverez le script en bas de page.

Première partie du détournement du film Le seigneur des Anneaux : La communauté de l'anneau de Peter Jackson

 

Script de l'épisode 1

FRODON : (se réveillant) Gandalf... Tu... Tu vas payer... Pippin !

GANDALF : Ah, vous êtes enfin réveillé ? Si vous cherchez Pippin, il est dehors, avec les autres, en train de jouer au strip-poker... mais comme j'étais rendu au slip, j'ai décidé de voir comment vous alliez... Parce que c'est pas pour dire mais vos amis, ils ne vous surveillent pas du tout d'un poil... Alors, comment ça va ?

FRODON : Aïe !... On vous attendait...

GANDALF : Hum... ?

FRODON : A l'auberge...

GANDALF : Quelle auberge, Frodon ?

FRODON : ...du Poney Fringant...

GANDALF : Ah ! Euh... J'étais occupé !

Flashback de Gandalf, il "chevauche" un aigle sur "It's my life" de Bon Jovi

GANDALF : (très heureux) Wouhou, year ! Encore ! Encore !

Fin du flashback

FRODON : Occupé ?

GANDALF : Hum... Non, ce n'est pas important, Frodon...

SAM : (fonçant vers le lit de Frodon) Oh, monsieur Frodon !

FRODON : Sam !

SAM : Je m'excuse, le coup est parti tout seul ! Comme vous m'emmerdiez... je me prosterne à vos pieds !

GANDALF : On a du l'empêcher de sauter de la falaise sinon il partait ce con-là !

SAM : Je serai votre esclave pour toujours, monsieur Frodon !

GANDALF : Et voici le maître des lieux : Elrond.

ELROND : (arrivant) Hum, vous allez pouvoir jouer... au strip-poker....

Plus tard, Frodon aperçoit Bilbon à l'extérieur

FRODON : Oh... Bilbon !

BILBON : Oh, Frodon...

FRODON : Vous êtes redevenu normal !

BILBON : Gné !?

Frodon est seul avec Bilbon, il tente de déchiffrer un livre

FRODON : (lisant) Terre en de bac à gain

BILBON : Oui... tu sais toujours pas lire...

FRODON : Non...

BILBON : C'est un résumé, très succinct, de mon périple avec ces... treize abrutis de Nains... Et avec Gandalf... que l'on peut classer aisément dans les abrutis, aussi...

FRODON : (Tournant une page) Oh... un dessin !... C'est notre chère maison... Là où vous vous êtes transformé en anneau... J'ai eu si peur cette nuit là... Gandalf m'avait dit qu'il y avait un compte-à-rebours, et c'est pour ça que je devais vous amener ici... sinon, vous seriez rester un anneau...

BILBON : J'ai rien compris, Frodon...

Frodon retrouve Sam qui cherche quelque chose

SAM : Où est-ce que j'ai mis mes charcuteries, mince...

FRODON : Je suis tout retourné, Sam !

SAM : (surpris) Moi aussi je l'ai été quand j'ai vu ce pauvre Bilbon tout ridé !

FRODON : Si ce n'était que ça...ce n'est qu'une horrible...machination !

SAM : Et pourquoi quelqu'un aurait fait une machination contre nous ? Qu'est-ce qui vous fait dire ça, m'sieur Frodon ? Votre cher oncle est redevenu normal... tout est bien qui fini bien !

FRODON : Justement non, mon Samichou ! C'est entièrement le contraire ! (il lui montre l'anneau) Regarde, Bilbon est toujours là ! C'est un sosie qu'on nous a présenté !

 

GANDALF : (Regardant l'échange entre Sam et Frodon) Ramenez vos fesses, Elrond ! Frodon est en train de croire que Bilbon est un sosie ! Qu'est-ce que je dois faire, Elrond ? Je ne maintiens plus la situation !

ELROND : Démerdez-vous ! Vous vous êtes mis dans cette situation tout seul, Gandalf, à vous de vous en sortir tout seul !

GANDALF : Me démerder ? C'est toujours sympathique d'entendre ça de la part d'un ami de longue date !

ELROND : Gandalf, ce n'est pas parce que j'ai été votre allié que je suis votre ami ! Je ne passe pas, moi, mes journées à insulter les Hobbits ! Vous vous acharnez sur eux comme un Ent sur un pauvre gland !

GANDALF : M'acharner sur eux ? C'est parce qu’ils le valent, Elrond ! Et je vais vous dire une bonne chose, je n'arrive plus à saquer les Sacquet !Voilà ! Ah ah ! C'est drôle, hein ? On s'amuse bien avec Gandalf, hein ?... Non, vous ne rigolez pas ? Je vais vous dire pourquoi vous rigolez pas. C'est parce que vous avez perdu votre âme d'enfant ! Ouais...

ELROND : Mais quand allez-vous finir par grandir dans votre tête, Gandalf ? Vous êtes magicien, merde ! Et vous ne l'avez jamais mérité !

GANDALF : Ça c'est dégueulasse, je me suis troué le cul à aller dans cette foutue école...

ELROND : C'est la vérité, vous ne faites que passer vos journées...au sex-shop !

GANDALF : (à lui-même) Quel est l'enfoiré qui l'a dit ?

Le conseil débute

ELROND : Messieurs, bienvenue à ce conseil qui ne devait avoir qu'une heure de retard... En effet, j'étais occupé à confisquer à une personne ici présente, pour cause de nuisance, sa trompette...

BOROMIR: (à lui-même) On dit cor, Andouille...

ELROND: Mais d'autres, qui ont du mal à quitter la salle de bain ou encore la chambre de ma fille... n'ont pas hésité à rajouter trois heures de retard supplémentaires à ce con... Boromir, arrêtez de me faire la gueule ! (à Frodon) Allez, Fordon, c'est à vous ! On fait comme à la répétition, vous vous levez et vous posez l'anneau... (Frodon se lève) Messieurs, je vous présente l'anneau de foutoir...

FRODON : (Frodon vient poser l'anneau au centre de l'assemblée) Allez Bilbon, courage !

BOROMIR : (à lui-même) Alors, c'est ça un anneau...

ELROND : Cet anneau a des effets négatifs sur le porteur qui le porte... Il doit disparaître ! Voire être détruit...

BOROMIR : (se levant) Je vais passer outre l'incident avec... la trompette, comme il dit... pour vous faire part de mon cas personnel. C'est mon papa qui m'a demandé de ramener cet anneau chez lui pour remplir sa collection. Une collection de.. enfin, je ne le dirais pas ici pour ne pas choquer les plus jeunes d'entre-nous... (il tend la main vers l'anneau) Je vérifie juste un truc, je le prends et je le ramène chez...

ELROND : (se levant brusquement) Vous n'y comptez pas !

GANDALF : (se levant à son tour) Non Boromir, l'anneau porte un être en son sein. Cet être aussi stupide qu’imprévisible à décider d'emmerder son monde, en rendant malade le porteur. (le ciel s'assombrit, le vent se lève, des cris se font entendre) Frodon en a subi les frais, il ne faisait qu'uriner à longueur de temps alors Boromir rasseyez-vouuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuus !!

ELROND : Vous avez conscience que vous venez de faire naître un ouragan... qui va se déchaîner ?

GANDALF : Si ça pouvait éradiquer La Comté de la carte, je lui en serait reconnaissant !... Ceci est valable pour tous ! L'anneau ne doit pas être utilisé impunément... du moins, sans mon consentement... En plus, c'est fragile !

BOROMIR : Mais alors si cela est vrai, si il y a bien un être qui se trouve dans l'anneau, alors tout concorde. Une source sûre me l'a révélé, et je n'osais y croire jusqu'à présent mais il y a un Hobbit qui habite dans cet anneau ! De plus, je ne donne pas cher de sa vie si vous compter le détruire.

ARAGORN : Mais tu vas te calmer, l'excité !... Depuis le début du conseil, on entend que toi ! Ce conseil est fait pour dialoguer, ensemble ! Mais avec toi, on peut rien dire !

BOROMIR : Eh bah alors !...P't-être que tu dis rien parce que t'as pas de couilles !

LEGOLAS : Il en a !... Car Aragorn... n'est autre qu'un Homme !

Flashback Boromir

BOROMIR : (regardant une peinture) C'est pas mal, ça... (Apercevant Aragorn) Oh, vous êtes une Elfe ?

ARAGORN : ( se foutant de lui) Oui, bien sûr, je suis une Elfe...

BOROMIR : Hum... c'est bien ce que je pensais...

ARAGORN : ( tant qu'il gagne, il joue) Et vous, vous êtes un Gnome des Bois ?

BOROMIR : (sincère) Non, c'est trompeur...je...je suis un Homme...

Fin du flashback

BOROMIR : Ah, je vois... On s'est bien foutu de ma gueule...

LEGOLAS : ( continuant son récit) Aragorn et lui étaient de bons amis...Souvent ils mangaient ensemble.. Un jour, il est entré dans la salle... Quand il l'a vu pour la première fois nu, il n'a fait qu'un tour dans son slip ! Et ainsi...

ARAGORN : Légolas, ça suffit, vous n'intéressez personne... alors, rasseyez-vous !

BOROMIR : (à Légolas) C'est ça, cou-couche par terre ! (à Aragorn) Tu vas voir, ce qu'il va te faire le Gnome... (il lui crache dessus) Pfuit !

GANDALF : Pour en revenir à l'anneau et à son Hobbit qui est à...

ELROND : (le coupant) Pour en revenir à l'anneau tout court... il faut le détruire... c'est la seule solution... Et pour le détruire...

GIMLI : (se levant et se dirigeant vers l'anneau, la hache levée) Y a ma hachounette, que je vais vous présenter... elle s'appelle Bibine ! Allez ! (il abat sa hache)

FRODON : Bilbon !

GIMLI : (propulsé par l'anneau) Ouille !

GANDALF :  (se retournant vers Frodon qui se sent mal) Frodon...

ELROND : Bibine ne sert à rien, Gimli fils de Gloïn... comme tous les moyens en notre possession... Et Frodon, arrêtez de pleurer comme un veau ! Il n'y a pas plus de Hobbit dans cet anneau que de slip sous ma tunique ! Cet anneau n'est et restera qu'un vulgaire bout de métal forgé par les usines... Sauron & Cie !... Il faut trouver un moyen, à tous prix, de le détruire...

BOROMIR : Non mais là, je vous comprend plus... Vous comptez détruire l'anneau ? Mais vous n'avez pas encore compris ? Il y a un Hobbit qui y habite ! Si vous détruisez l'anneau...vous pouvez dire « bye-bye » à l'Hobbit qui est à l'intérieur ! Vous n'êtes... qu'un destructeur de l'habitat naturel d'un Hobbit !

LEGOLAS : Vous êtes si idiot que ça, Seigneur Boromir ? Les Hobbits n'habitent pas dans des anneaux !

GIMLI : (à Légolas) Vous avez des preuves de ce que vous avancez ?

BOROMIR : Qu'importe ! Le fait est qu'il y a un Hobbit à l'intérieur !

GIMLI : De plus, la communauté Nanique ne se rendra pas complice de la destruction de l'anneau et de son habitant !

ENSEMBLE : « Brouhaha »...

FRODON : C'est mon oncle ! C'est mon oncle ! C'est mon oncle Bilbon !

BOROMIR : Oh, il a un nom !

FRODON : Mon oncle désirait se rendre au Mordor... et comme je suis son neveu... je vais l'y conduire...

GANDALF : Hum ! Je vais vous accompagner, Frodon ! Et après, je vous dirai deux ou trois petites choses, d'accord ?

ARAGORN : (à Frodon) Je n'ai pas confiance en Gandalf.... je viens ! Je vous protégerai !

LEGOLAS : (à Frodon) Je n'ai pas confiance en l'Homme...

GIMLI : ( à Frodon) Et moi, je n'ai pas confiance en l'Elfe !

BOROMIR : (à Frodon) Et moi, j'ai comme qui dirait l'obligation de...ramener l'anneau... donc je dois aller avec vous !

SAM : (surgissant de sa cachette) Attendez-moi ! Si Frodon part, je pars aussi, c'est comme ça !

ELROND : Mouais, eh bien, vous risquez pas de passer inaperçu en Terre du Milieu... et je pense que vous n'arriverez même pas jusqu'au bout...

MERRY : (surgissant à son tour) Oh, attendez ! Attendez-nous !...On vient, on vient !... Frodon, t'as oublié ton talc anti-pue-des-pieds !

PIPPIN : (suivant Merry) Attention, je vous préviens je suis pacifiste ! Et qui dit pacifiste, dit pas d'armes ! Donc pas d'épée, pas d'arc, pas de hache !

MERRY : Pippin, arrête de nous faire passer pour des cons !

ELROND : (comptant les gens devant lui) Deux, trois , quatre, cinq, six, sept, huit, neuf... Bien ! Neuf joyeux drilles !

GANDALF : (insistant) Huit, huit, huit !

ELROND : Gandalf, je vous compte...

PIPPIN : Oui ! Y aura... une pause pipi ?

Plus tard, Frodon est seul avec Bilbon

BILBON : (passant une épée à Frodon) Ah, voilà, regarde ! C'est l'épée que j'utilisais... La pointe, voilà... on la tien vers le haut...

FRODON : Je n'aime pas les épées !

BILBON : Ça va pas être pratique... Eh dis, pour en revenir à cette histoire d'anneau... J'espère que t'as compris que c'était pas moi, hein ? Je suis en face de toi... et d'ailleurs pour te le prouver, regarde ! Je t'ai recousu le T-SHIRT, comme je faisais à la maison... pour que... pour que tu ailles jouer au foot avec tes copains ! Allez, enfile-le ! Ça va te rappeler de bons souvenirs...(apercevant l'anneau) Oh !.. Héhé... C'est moi là !... Je...je peux me...me toucher ?... (Frodon cache l'anneau) Niarrr!...Oh, excuse-moi, Frodon... Toute cette histoire de moi transformé en anneau et que je serai un sosie en ce moment-même, ça... ça me perturbe énormément !... Si je connaissais le con qui t'as fait croire ça...

FRODON : C'est Gandalf...

BILBON : Le contraire m'aurait étonné...

Dans la cour de Fondcombe, la Communauté s'apprète à partir

ELROND : Bien, avant que ne vous partiez, petite répétition de la chansonnette pour l'itinéraire... (et se mettant à chanter)

Pour me rendre Au Mordor

Je prends à gauche

Attention, il y aura des morts

Environ 22,22%

J'évite le col de Caradhras

Et la Moria...

J'évite aussi... Barrez-vous maintenant...

GANDALF : Mouais... L'emmerdeur devant !

FRODON : Gandalf, la chanson dit à gauche... mais c'est où à gauche ?

GANDALF : Suivez ma main...

Générique avec la musique du Gendarme à St-Tropez

GIMLI : (s'adressant à Gandalf) Oh j'y pense, pendant que je tiens le coupable... Dites-moi, Gandalf... C'est vous qui avez inventé cette histoire d''Hobbit dans l'anneau, avouez !

Flashback. Frodon est adossé à un arbre et lit.

FRODON : « C'est alors qu'elle retira sa culotte. A ce moment-là... »... Oh non ! Sam a retiré les pages les plus intéressantes...

Frodon perçoit une musique. Il court vers elle et aperçoit Gandalf qui arrive dans son chariot.

FRODON : (s'adressant à Gandalf) Que faites vous là ?

GANDALF : Mon patron m'a mis à la porte... je suis officiellement au chômage, Frodon !

FRODON : (riant et se jetant dans les bras de Gandalf) Vous allez pouvoir rester , alors !

GANDALF : Je vais surtout pouvoir vous emmerder !

Fin de l'épisode 1

Commenter cet article