"Le Seigneur des Salauds: Ciel! Mon Bilbon!" #03

Publié le par Le Duo Comique

Gimli Le Nain fils de Gloïn

Troisième partie du film parodique "Le Seigneur des Salauds: Ciel! Mon Bilbon!"

Bon visionnage!!!

Troisième partie du détournement du film Le Seigneur des Anneaux : La communauté de l'anneau de Peter Jackson

Script de l'épisode 3

 

Gandalf ne sait quoi répondre à la question de Gimli

GIMLI : Alors, qu'avez-vous à dire pour votre défense ?

GANDALF : Ce n'est pas moi, Gimli, mais mon imagination...

Quelque chose apparaît dans le ciel, au loin...

SAM : Y a de la fumée !

GIMLI : C'est que des sauterelles...

BOROMIR : Non, ce n'est pas ça...c'est un nuage...

LEGOLAS : C'est des corbeaux !!!

ARAGORN : Hein ??

LEGOLAS : Cachez-vous !

Tous le monde part se cacher sauf Gandalf

ARAGORN : Qu'est-ce que c'est ? J'ai pas entendu !

GANDALF : Qu'est-ce qui se passe ?

ARAGORN : Pourquoi on se cache ? C'est dangereux ? C'est des espions de Saroumane ?

GANDALF : Qu'est-ce qu'il y a ? Ouhou ?

ARAGORN : Faut se taire, c'est ça ?

GANDALF : (seul au monde) Qu'est-ce qui se passe ? Hé!Ho ! Qui c'est ? Où est-ce que vous êteuhs ? Me laissez pas tout seuleuh !

Les corbeaux passés, tout le monde sort de sa cachette

GIMLI : Je suis coincé sous le rocher !

GANDALF : Ah bah vous étiez là ? Je vous ai cherché partout ! Eh bien, pour votre peine, on va se tarter Carhadras !

FRODON : Oh non, Gandalf, non !

GANDALF : Si !!!

Le groupe gravit Carhadras

PIPPIN :  C'est quand la pause pipi ?

GANDALF : Oh...

MERRY : J'ai les pieds gelés !

GANDALF : C'est pas vrai...

ARAGORN : Boromir, ça vous embêterait d'avancer ?

BOROMIR : Je ne peux pas, j'ai un caillou dans ma chaussure !

SAM : C'est quand qu'on arrive ?

GANDALF : Mais fermez-la ! Et regardez plutôt le paysage, c'est très beau !

FRODON : (chutant) Je vais tomber, je vais encore être ridicule ! (se rendant compte qu'il a perdu l'anneau) Oh, oh ! Bilbon !

Boromir ramasse l'anneau et le contemple, pensif...

ARAGORN : Boromir... ?

BOROMIR : (à lui-même) Cet être si petit dans un anneau si petit lui aussi... Pourrais-je t'aider ?

ARAGORN : Boromir !

BOROMIR : (sortant du cirage) Euh !?

ARAGORN : Rendez l'anneau à Frodon.

BOROMIR : (rendant l'anneau à Frodon) Hé, je comptais pas le manger de toute façon...(Frodon reprend violemment l'anneau) Héo ! C'est qu'il mordrait, hein ?... (croisant le regard d'Aragorn) et lui aussi, d'ailleurs... Bon.

Plus tard, la tempête ( de neige) fait rage. Au loin une voix résonne...

LEGOLAS : J'entends quelqu'un qui chante !

GANDALF : C'est Saroumane !

Des rochers tombent.

ARAGORN : Merde !

GANDALF : Oh, je vous jure, celui-là ! (à la cantonade) Saroumane !... Ta gueule !!!!!!

Saroumane chante « My Heart Will Go On », ce qui déclenche une avalanche. Un à un les membres de la communauté émerge.

GIMLI : Bordel de merde !

BOROMIR : Passons chez les pécores du Rohan !

GANDALF : Non !

ARAGORN : On a été assez punis, faisons demi-tour !

GANDALF : Non !

GIMLI : Passons par les mines de La Moria !

GANDALF : Non, non, non et non !

BOROMIR : Ils sont un peu simplets, vulgaires même, mais ce sont de bons camarades !

GANDALF : Je ne veux pas prendre la responsabilité...

BOROMIR : Les Hobbits deviennent des surgelés sur pattes ! Nous sommes que des assassins!

GANDALF : L'emmerdeur !...

FRODON : Je suis sûr que Bilbon aurait voulu voir La Moria.

GANDALF : Pôv'con...

Le groupe marche depuis des heures.

GANDALF : Frodon, viens près de moi... Je voudrai l'avis d'un expert.

FRODON : Expert ?

GANDALF : Pourrais-tu regarder quelque chose ? Discrètement...

FRODON : Regarder où ça ?

GANDALF : En bas...

FRODON : En bas ?

GANDALF : En bas, en bas...

Frodon s'exécute et aperçoit sur Gandalf quelque chose qui le dégoute horriblement

GANDALF : C'est moche, hein ?

FRODON : Oh oui !

GANDALF : Je l'ai découverte ce matin !... Qu'est-ce que je dois faire ?

FRODON : Vous me direz, elle est plutôt petite.

GANDALF : Peut-être... mais pour moi, elle est... beaucoup trop grosse.

FRODON : Faut la faire... disparaître !

GANDALF : Mais j'ai déjà essayé, Frodon ! Tout essayé ! Ni même la magie, ni même l'eau... Cette satanée tâche ne veut pas disparaître, Frodon !

GIMLI : (qui n'a jamais vu une pièce d'eau) Oh, un lac !

L'équipage arrive aux pieds des murs de La Moria

GIMLI : En tous cas, pour rentrer chez mon cousin Balin, c'est facile, toctoctoc (il frappe sur la roche) ?

GANDALF : Non , Gimli. Ils ne font plus ça depuis qu'ils savent que je peux arriver à tout moment !

LEGOLAS : De toutes façons, les nains n'ont jamais été accueillants...

Par mégarde, Frodon met un pied dans l'eau

FRODON : Hiinnnnn, ça mouille !

GANDALF : Voici la porte des nains, avec leurs sempiternelles énigmes à la con ! Un jour je suis resté bloqué des mois...

ARAGORN : C'est encourageant....

GANDALF : Bon ! Normalement la Lune...

La Lune apparaît.

ENSEMBLE : Oooooh !!!

GANDALF : Voilà ! Et cela va éclairer la porte...

La porte s'éclaire.

ENSEMBLE : Oooooh !!!

GANDALF : Voilà ! Bon, traduction en cours... (lisant le fronton de la porte) Etre ou chose méprisable sans aucune valeur...

MERRY : Moi déjà, je comprends pas la phrase...

GANDALF : Attends Merry, je te donne la réponse et tu réfléchiras après, d'accord ?...Argent !

Aucune réaction de la part de l'huisserie.

ARAGORN : (off) C'est sûr, avec des conneries pareilles, on est pas près de s'en sortir...

GANDALF : Oui, bah, c'est bon... Oh et puis cette satanée tache qui ne veut pas disparaître ! (criant) Ouvrez-moi les nains ou je fais un malheuuuuuuuurs.... (découragé) Chiotte !

PIPPIN : (innocent) Elle est pour quand, la pause pipi ?

GANDALF : Vos gueules...(Gandalf pousse la porte et pousse de petits gémissements) Alors là, je suis impuissant.

PIPPIN : Essayez votre prénom !

GANDALF : Pippin, je crois que je vais d'abord essayer votre prénom, ensuite ceux de vos parents et tous les membres de votre famille pour savoir si ça peut ouvrir cette porte !

Gandalf, découragé, lance son bâton au loin et s'assoit sur une souche

GANDALF : Oh, j'abandonne ! On va rester planté là pour toujours, et puis c'est tout !

FRODON : (Faisant son malin) C'est une énigme !

GANDALF : Ah ?...

FRODON : Gandalf, vous ne voulez pas encore essayer ?

GANDALF : Non !

FRODON : Allez !

GANDALF : Merde ! (La porte s'ouvre) Oh, j'ai trouvé !

FRODON : Mouais, à moitié...

GANDALF : Non, non... Allez, suivez le guide ! Ma lumière, hop !

A l'intérieur.

GIMLI : Bon alors évidemment le hall d'entrée ne paye pas de mine...

LEGOLAS : (riant de bon coeur) Haha...

GIMLI : …pas de mine... Non, Légolas, ce n'est pas drôle ! D'ailleurs, ce n'est pas une mine ! C'est une maison ! C'est la maison de mon cousin Balin ! Ceux qui nomment ça une mine, ne sont que des gros cons !

BOROMIR : (troublé) Je suis en train... d'écraser un nain...

GIMLI : (hurlant de rage, de dépit et de tristesse) Noooon, mes copains !!!!! Nooon, pas ça !!! Non, Gérard !!!!!!

L'entrée s'écroule piégant le groupe tout en le plongeant dans le noir. Gandalf essai de rallumer son bâton, qui fait des siennes

GANDALF : Oh...mais....bah....tiens ! C'est pas vrai ça !

FRODON : (amusé par la situation) Huhhu !!

GANDALF : Je ne vois pas ce qu'il y a de drôle mon cher Frodon !

FRODON : S'cusez-moi !

GANDALF : Comme le voyage va être long, j'ai le temps de vous raconter une histoire qui m'est arrivée à moi... et mon très vieil ami... Saroumane. Bien sûr, c'était mon ami avant mais plus maintenant !... Il m'accueillit en ces termes... « Tiens, voilà Gandalf qui vient me voir...

Flashback devant la tour de Saroumane

SAROUMANE : ... toujours dans son accoutrement déplorable qui n'a pas vu une goutte de savon depuis une éternité...

GANDALF : Oh, tu peux parler...

Les deux compères devisent tranquillement dans le jardin

SAROUMANE : J'ai été attristé d'apprendre qu'il l'avait fermé...Où vais-je chercher mes plaisirs désormais... Que vais-je faire de mes jour...

GANDALF : Le sex-shop ?

SAROUMANE : ...nées !?

GANDALF : Ils ont fermé le sex-shop ?

SAROUMANE : Je parle du supermarché à côté. Non, pour les porc dans votre genre, le sex-shop est toujours ouvert...je parle d'utilité moi !

GANDALF : Bah d'utilité, détrompez-vous mon vieux , les sex-shops sont très utiles pour les hommes comme vous et moi qui...

SAROUMANE : Gandalf !

GANDALF: Oui ?

SAROUMANE : Je ne fais pas parti de votre monde !

A l'intérieur de la tour, la conversation se poursuit

SAROUMANE : Et en parlant de pinard, Gandalf... Est-ce que vous vous souvenez de madame DaSilva ?... Ma technicienne de surface...

GANDALF : Euh... ?

SAROUMANE : Celle avec qui vous avez fait des choses...

GANDALF : Ah !

SAROUMANE : ... qui l'ont fortement déçu... Celle qui vous aimait passionnément ! Elle m'a donné sa lettre de démission le mois dernier. Ainsi, je me retrouve tout seul... pour entretenir cette tour...

GANDALF : Ça doit être compliqué...

SAROUMANE : Oui, c'est compliqué. Je ne vous le fait pas dire ! Surtout vu mon âge et ma condition physique déplorable !

GANDALF : Votre condition physique déplorable... Parle pour moi !

SAROUMANE : Je suis roullié.

Ils changent de salle dans laquelle un objet est caché par un drap

GANDALF : Ah, voici l'arme du crime...

SAROUMANE : (retirant le drap) Oui, cette satanée boule que vous avez propulsé avec votre bâton... et qui a trouvé comme cible le visage de ma bonne DaSilva !

GANDALF : Je peux pas m'en empêcher ! Quand je vois une boule, je me sens obliger de la frapper... (remettant le drap) D'ailleurs vous feriez mieux de la cacher, car vous serez peut-être la prochaine cible, Saroumane !

SAROUMANE : Gandalf... Je ne peux que rester abasourdi... devant la bassesse de votre QI, digne d'une coquille St Jacques cuite.

GANDALF : Une coquille... ?

SAROUMANE : Vous l'aurez aisément deviné, j'ai besoin d'une nouvelle bonne... et vous et votre gueule de serpillière feront parfaitement l'affaire !

GANDALF : Ma gueule de serpillière !?

SAROUMANE : Ou si vous préférez le terme de... brosse à chiottes !

Retour au présent. Gandalf admire une roche.

GANDALF : Hum, c'est pas mal ce Mythril... Mais qu'est-ce que c'est ? Qui est-ce ? Qu'est-ce qui se passe ? Hein !? Bah, Légolas, qu'est-ce que c'est que ce genre de me toucher le popotin !? Bon, Légolas, retournez-vous et penchez-vous en avant...

Une fessée claque dans le noir

GANDALF : Très bien ! Ah et à propos... Mon cher Gimli, les nains confectionnent-ils des slips en Mythril ?

GIMLI : En vérité les Nains ne portent pas de slip...

GANDALF : Ah... c'est là d'où vient la fâcheuse habitude de Bilbon...

 

SAM : Que faites-vous à quatre pattes, M'sieur Frodon ?

FRODON : Je sais pas... l'instinct... snif, snif, snif...

Pippin glisse...

MERRY : Oh, merde, Pippin !

PIPPIN : J'ai pas fait exprès !

MERRY : C'est ça !

Gandalf arrive à un croisement

GANDALF : Euh... Un, deux, trois... Oh... Les gars ? Je crois que c'est l'heure de la sieste...

Commenter cet article

Trestan 15/06/2016 20:20

J'ai pas les images c'est normal?

Le Duo Comique 16/06/2016 12:37

Bonjour,
Le lien dailymotion ne marche pas ? je vous remet le lien ici :
http://www.dailymotion.com/video/x43w0u7_le-seigneur-des-salauds-ciel-mon-bilbon-03_fun