"Le Seigneur des Salauds: Ciel! Mon Bilbon!" #05

Publié le par Le Duo Comique

Galadriel
Galadriel

Cinquième partie du film "Le Seigneur des Salauds: Ciel! Mon Bilbon!" détournement du film "Le Seigneur des Anneau : La communauté de l'anneau" de P. Jackson. Bon visionnage !

Cinquième parrtie du film "Ciel! Mon BIlbon" détournement du "Seigneur des Anneaux : La Communauté de l'Anneau" de P.Jackson

Script de l'épisode 5

 

GIMLI : (secret) Approchez, jeunes Hobbits !... J'ai le devoir de vous prévenir, cette forêt va bientôt être infestée...pas d'animaux dangereux...pas d'esprits machiavéliques...ni même d'Elfes...mais d'une odeur nauséabonde...une odeur pestilentielle...mon pet !

FRODON : (dégouté) Eurk !!

GIMLI : Tout en finesse et en silence... C'est ce qui fait la discrétion du chasseur... Sans cela, les Elfes... Oh !?

Des Elfes armés d'arc très joliment travaillés entourent nos infortunés héros

HALDIR : (fier comme un paon) Le Nain pète si fort que j'aurai pu le tuer les yeux fermés !

Plus tard

HALDIR : (à Légolas, avec un air d'instituteur) Vous savez que les Nains doivent être bâillonnés...

LEGOLAS : (tel le premier de la classe) ...avoir un tutu rose et des oreilles de chat !

GIMLI : Quoi !?

HALDIR : Oui, c'est pour cacher la mocheté naturelle des Nains, que nous nous devons de les transformer en fille...

ARAGORN : Je comprends...

GIMLI : La vache ! Qu'est-ce qui m'a pris d'aller jouer le touriste dans cette forêt de merde ?

HALDIR : Il y a un problème, maître Nain ? Ça ne vous amuse pas de vous transformer en fille, hein ?

GIMLI : Le problème en ce moment, c'est toi, face d’androgyne ! Continu comme ça et je vais te botter le cul !

HALDIR : (indigné) Humf !

ARAGORN : (autoritaire, à Gimli) Mettez votre tutu et fermez-la !

HALDIR : Pour les Hobbits, c'est costumes de lapin pour tout le monde, c'est clair ?... Et pour les Hommes, c'est costumes de cochon !

Aragorn et Haldir sont en pleine discussion à l'écart du groupe

ARAGORN : Il est hors de question que je me mette en cochon ! Je fais un scandale si tu fais ça, d'accord?

HALDIR : Mais arrête !

ARAGORN : Je me mettrais jamais en cochon ! Les Nains et les Elfes tant que tu veux ! Tu leur fais ce que tu veux !

HALDIR : Mais relax, c'est qu'un costume, merde !

ARAGORN : J'ai fait des bornes, merde, pour arriver ici ! C'est pas pour m'habiller comme dans un carnaval ! Et ça rime à quoi de déguiser les gens comme ça, à la fin ? Encore les Hobbits, je comprends, ils sont repoussants ! Les Nains aussi, ils sont moches ! Mais nous, les Hommes, on est vos frères, on a combattu ensemble ! Et en plus, moi je suis ton copain, alors s'il-te-plaît, fais moi cette faveur !

On retrouve Boromir taillant la bavette avec Frodon

BOROMIR : J'aurai aimé me transformer en animal... Oui, je pense que c'est une expérience excitante... en cochon, en lapin, ça serait bien... tout le monde déguisé en animal, non ?

HALDIR : (surgissant de derrière un arbre) Si vous voulez vous plaindre, adressez-vous à Aragorn !

La joyeuse troupe obtient audience avec Celeborn et Galadriel

CELEBORN: Je constate avec consternation que... les compagnons ne portent pas leur costume... Qu'est-ce qui justifie cette débauche ?... Qui a refusé de porter le sien ?... Et ainsi a empêcher les autres de mettre les leurs ?

GALADRIEL : Une querelle s'est déclarée à quelques pas d'ici... Le sang a coulé... et la personne a voulu tuer Haldir..

LEGOLAS : Non, ça ne s'est pas passé exactement comme ça Dame Galadriel... Gimli et Aragorn ne voulait point porter leur costume... le ton est monté et nous nous sommes mis d'accord pour que personne ne porte son costume. Et cela, sans effusion de sang, bien sûr...

GALADRIEL : Ah bah merde !

CELEBORN : Il me semble qu'il manque un joyeux drille... Où est-il ?

GALADRIEL : Ils l'ont laissé tomber à la Moria... Il criait... Il pleurnichait... Mais personne n'est venu à son secours... Même ses plus fidèles amis l'ont laissé tomber... Il a été trahi et le traître recommencera ! N'est-ce point ?

Un peu plus tard

LEGOLAS : Mon Dieu, il y a un traître...

MERRY : Une chose est sûre, c'est pas moi !

LEGOLAS : Un traître parmi nous ! Une personne horrible pour tuer un être aussi bon que Gandalf !

SAM : Si je trouvais le traître, je sais pas ce que je lui ferai... Si je trouvai le traître... Oui, si je...

(chantant)

Si je trouvais le traître

Je le taperai

Si je trouvais le traître

Je le lapiderai

Si je trouvais le traître

Je le buterai

Si je trouvais le traître

Aragorn retrouve Boromir qui s'est isolé du groupe pour pleurer

ARAGORN : Que se passe-t-il Boromir ?

BOROMIR : (sec) J'ai pas envie de vous parler ! Vous n'êtes qu'une ordure ! Vous m'avez empêcher de porter ce magnifique costume !

ARAGORN : Vous êtes encore là-dessus ?

BOROMIR : Vous m'avez empêcher de me déguiser en cochon !? Vous êtes ignoble !... Vous n'êtes qu'un briseur de rêve !... Tout petit déjà, j'allais à Osgilliath pour chercher des bricoles et ainsi me transformer en... en animal... Et quand l'opportunité s'offre à moi, qu'est-ce que vous faites? Vous la brisez, vous la piétinez... Vous aimez ça ? Briser les rêves des gens !... Moi, je vous ai toujours suivi, Aragorn... Car vous êtes le leader. Oui, Boromir est … le sous-fifre !

ARAGORN : Peut-être... dans ce cas, fallait insister...

BOROMIR : Oui...Oui, pourquoi pas ? Je... Je serais passé pour un guignolo... Oh, ça changerait pas de d'habitude, vous me direz !

Pendant ce temps-là, chez Saroumane

SAROUMANE : Un semi-homme m'a fait une demande très spéciale... Il m'a demandé de fomenter un guet-apens... et d'exterminer le groupe qui l'accompagne... Il a été trahis par Gandalf-le-Gris... Gandalf-le-Connard comme on le surnomme dans la région... Tu dois amener tes hommes à Amon-Hem...

LURTZ : (à lui-même) Gneuh... ? C'est où... ?

SAROUMANE : Epargne quand même le semi-homme... Nous ne sommes pas des sauvages ! Le hic, c'est qu'il y a plusieurs semi-hommes...

LURTZ : (faisant preuve d'un esprit déductif peu commun) Et vous ne savez pas lequel c'est !!!

Quelques heures plus tard

SAROUMANE : Bon ! Ecoute, dans le doute, ramène-moi tous les Hobbits vivants.

LURTZ : Euh... ?

SAROUMANE : Tu comprends quand même ?

LURTZ : Gneuh... ?

SAROUMANE : C'est pas rassurant...

La communauté en rang d'oignons reçoit des cadeaux de la part des Elfes

CELEBORN : (à Boromir) Et pour nous faire pardonner, nous vous offrons un costume complet de cochon...

Legolas regarde les provisions

LEGOLAS : Ha... du Lambas ! C'est pas très bon mais ça fortifie ! C'est bon pour la route !

PIPPIN et MERRY : Haaaa....

MERRY : (à Pippin) Ça m'a l'air tout bonnement dégueulasse, oui...

PIPPIN : J'aime ce qu'est dégueulasse !

Legolas aide Gimli à monter dans un canot

LEGOLAS : Mademoiselle...

GIMLI : Connard !

Celeborn prend à parti Aragorn

CELEBORN : Malgré ce qui s'est passé, ça a été très divertissant de vous avoir à nos côtés... mais, la prochaine fois, mettez les costumes ! Ça évitera de nous faire la gueule pour des siècles et des siècles... Regardez-moi quand je vous parle ! Notre peuple n'a jamais subi une telle humiliation !

Galadriel continu la distribution des cadeaux

GALADRIEL : Pour vous, Sam Gamegie, je vous offre la corde qui vous permettra de vous pendre à tout moment.

SAM : Merci, Dame Galadriel ! Et pour M'sieur Frodon ? Il a besoin d'un p'tit remontant !

GALADRIEL : Et pour vous Gimli, nous n'avons malheureusement aucun présent à vous offrir...

GIMLI : Oh, ne vous inquiétez pas parce que...pour moi, le plus beau présent a été de pouvoir vous rencontrer...pouvoir enfin mettre un visage sur ce nom magnifique ! Et... Non, je ne peux pas vous demander ça !...Enfin...si...j'aimerai bien une...(claque)

On retrouve Gimli et Legolas sur une barque (ou dedans, ça dépent des régions)

GIMLI : Je pense que personne ne me croira quand je rentrerai au pays ! Je viens de rencontrer l'incarnation même de la beauté ! Oui, Galadriel m'a complètement retourné...

LEGOLAS : Oui, c'était une belle claque !

GIMLI : Non, je parlais de la beauté, Légolas... Elle a...

LEGOLAS : Des oreilles magnifiques !

GIMLI : Une pilosité magnifique...

La troupe bivouac près du fleuve, Boromir scrute l'eau avec attention

BOROMIR : Oh...

ARAGORN : Boromir ? Vous avez vu un fantôme ou autre chose... ?

GOLLUM : (caché derrière une bûche) Ouch !

ARAGORN : Bon, qu'est-ce qu'il y a, Boromir ?

BOROMIR : La bûche bouge, Aragorn ! Elle a des yeux et des bras !

FRODON : Il a encore bu...

SAM : Moi, je le crois ! M'sieur Frodon...

FRODON : Eh merde, v'là le boulet !

SAM : Vous êtes sûr qu'il n'y a pas quelque maléfice dans cette forêt ?... ou dans cette rivière, d'ailleurs...

FRODON : Tu vas pas croire ces vieux récits ringards ?... Comme quoi les arbres parlent... C'est complètement idiot !

BOROMIR : Monsieur Aragorn ! Revenez ici ! Je suis outré que l'on croit que je suis saoul !

ARAGORN : Bah, en même temps, vous vous affolez devant une bûche qui bouge, avouez que ça prête à confusion...

BOROMIR : Une bûche qui bouge, oui, parfaitement !... Je l'ai vu de mes propres yeux...elle bougeait...Oui ! Elle était vivante, pleine de vie... Elle chantait la vie ! Oui ! Je suis sûr qu'elle aimait la vie ! … Et elle a accosté sur... (Aragorn s'en détournant) ET ELLE A ACCOSTE SUR LA RIVE !!!!

ARAGORN : (à lui-même) Ah, il pue l'alcool !

BOROMIR : Je ne suis pas ivre, nom d'une pipe !!!

ARAGORN : En même temps, une bûche qui bouge sur l'eau, ça n'a rien de surnaturel, c'est tout-à-fait normal !

Commenter cet article

Eric de DuRire, rire, humour et détente 16/04/2016 11:38

Très bon travail.
J'ai bien rigolé. J'accepte bien sûr votre blog dans la communauté "Humour Toujours"
A bientôt
Eric de DuRire